Serge Yousfi & Marine Nicolas – La Table du Frêt, Bruges
“"On n’y vient pas par hasard, mais on y revient par plaisir", résume en souriant Serge Yousfi, le cogérant de La Table du Frêt. Et pour cause, le restaurant qu’il dirige avec son épouse Marine est une véritable petite oasis nichée au beau milieu de l’océan d’imposants conteneurs de la zone de frêt, au pied du pont d’Aquitaine. Repris il y a deux ans par ce couple de quarantenaires affichant plus de vingt-cinq ans d’expérience dans divers métiers de la restauration, cet établissement de Bruges a su faire sa place dans le paysage bordelais, comme en atteste un chiffre d’affaires doublé depuis l’ouverture. ”
3 novembre 2022
1 MIN

SIMPLICITÉ ET FIBRE LOCALE 

 

Chaque jour, à travers un menu renouvelé, Marine en cuisine – accompagnée de ses collaborateurs Khristopher et Fabrice – et l’ancien pâtissier et artisan-boulanger Serge en salle – épaulé par son chef de rang Yannick imaginent une cuisine française authentique à base de produits frais. « Il n’y a pas de chichis, on se régale tout simplement », assure le cogérant. Pour concocter son offre, l’équipe mise quasi exclusivement sur le local, côté nourriture comme côté vin. Un œil jeté à la carte suffit pour s’en convaincre, 85% de l’offre en vins étant bordelaise. « Nous avons créé la sélection en concertation avec un négociant, avec la volonté de représenter toutes les appellations bordelaises, expose le restaurateur. Bordeaux supérieur, Graves, Pessac-Léognan, Blaye Côtes-de-Bordeaux… Nous privilégions les vins plaisir aux grandes étiquettes », à l’image par exemple du Château Chasserat, avec qui le couple travaille depuis leur rencontre lors d’un afterwork à La Table du Frêt. 

 

RESPONSABLES  

 

Depuis qu’ils se sont lancés, Serge et Marine ont toujours eu un fil rouge : « Laisser le moins de traces possibles de notre activité. » Dès le départ, lorsqu’ils pratiquent la vente à emporter durant huit mois lors de la crise du coronavirus, ils incitent les clients à amener leurs propres contenants, une pratique qu’ils ont d’ail- leurs conservée aujourd’hui encore. Au quotidien, le gaspillage n’a pas droit de cité. « Nous n’utilisons que des produits frais et très majoritaire- ment locaux, faisons des terrines tous les jours avec les restes, donnons les épluchures à manger à nos poules et arrosons les plantes avec les carafes d’eau », détaille Serge Yousfi. Logiquement, lorsque le duo a découvert #Bordeauxlocal au printemps dernier via l’Union des Métiers et des Indus- tries de l’Hôtellerie (UMIH), « nous nous y sommes reconnus instantanément et avons adhéré, comme une évidence ».

 

LIEU DE VIE  

 

Débutée dans un contexte complexe pour la restauration, l’aventure de Serge et Marine ressemble aujourd’hui à un joli conte. Ce « lieu de vie au milieu des conteneurs » charme les actifs proches de la zone de fret comme les clients de passage venus de toute la France. Il faut dire qu’outre la qualité de son offre culinaire, l’établissement dispose de bien des atouts, avec sa capacité de 150 convives en terrasse et autant en salle, sans oublier des espaces annexes de plus petite capacité, le rendant propice à la restauration, mais aussi à des formats séminaires et à des afterworks conviviaux les jeudis et vendredis (17-21h), sous la houlette du chef de rang Yannick, également DJ à ses heures perdues. Entre animations musicales, planches à partager et deux terrains de pétanque à disposition, bonne humeur et convivialité garanties.

 

« #Bordeauxlocal, c’est une façon de montrer que nous sommes fiers d’être bordelais et d’avoir une si belle région. Il faut le revendiquer ! »

 

3 BONNES RAISONS DE REJOINDRE #BORDEAUXLOCAL 

Faire partie d’un mouvement fédérateur autour de valeurs partagées, pour se retrouver et échanger.

Promouvoir le patrimoine bordelais.

Devenir les ambassadeurs de la région et des vins de Bordeaux.

 

LEUR PRODUIT INCONTOURNABLE #BORDEAUXLOCAL 

Sans hésitation, le canelé, un emblème local ! 

 

 

SON TOP 3 #BORDEAUXLOCAL

LEUR ACCORD METS-VIN FAVORI #BORDEAUXLOCAL 

Le Bistro d’antan à Bruges, un joli bistronomique tenu par un maître restaurateur.

Le Comptoir du marché au Bouscat, un beau bistrot à viandes qui mérite d’être connu.
Le Château Chasse Spleen, à Moulis- en-Médoc. 

Un saumon fumé et le rosé du Château Chasserat, pour l’équilibre parfait entre gras, notes fumées et fraîcheur. 

 

 

 

 

www.latabledufret.fr

 

 

Artiste Associé Photographes

 

Vous avez aimé ? C’est le moment de partager !
Partager l’article