Hervé Grandeau, Château Landuc, Bordeaux
“Pour découvrir les vignes du Château Lauduc, fer de lance des Vignobles Grandeau (cinq propriétés sur 115 hectares répartis sur huit communes de l’Entre-deux-Mers), il n’est pas nécessaire de beaucoup s’éloigner du centre de Bordeaux. Il suffit de parcourir dix kilomètres à peine depuis les portes de la ville, pour être accueilli à Tresses, sur la rive droite de la Garonne, au coeur des 60 hectares dirigés par les deux frères vignerons Hervé et Régis Grandeau.”
1 septembre 2022
1 MIN

“Nous misons sur une diminution forte des intrants dans l’élaboration de nos vins. “

 

CONSCIENCE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIÉTALE

Cette situation « quasiment périurbaine » a motivé depuis plus de dix ans le duo à être précautionneux et inventif pour pratiquer une viticulture sans cesse plus vertueuse, « avec la volonté d’être un jour neutre environnementalement. » Déjà certifiés depuis des années dans nombre de démarches éco-responsables (Iso 14001, Haute Valeur Environnementale, Terra Vitis), les frères Grandeau conduisent leurs vignes selon les principes de l’agriculture biologique, avec une conversion entamée en 2019 sur une partie du vignoble. Cette année, 25 hectares seront certifiés en Agriculture Biologique, 35 hectares supplémentaires en 2023, et « on imagine même aller plus loin », assure Hervé Grandeau, l’oeil sur les principes de la biodynamie, qui seront appliqués dès 2023 sur les premières parcelles déjà certifiées. Privilégiant la biodiversité, le domaine pratique la polyculture, intégrant, outre la viticulture, l’élevage de bovins, de chevaux de trait bretons, et depuis 2021 un éco-pâturage de plus de 70 brebis. Parmi les projets des frères Grandeau, des ruches l’an prochain et un grand jardin potager, éventuellement accessible aux clients, dans une démarche oenotouristique déjà enclenchée sur le vignoble, qui possède quatre circuits de visite et sa propre boutique. Pour compléter la démarche à la vigne, un chai moderne éco-responsablea été construit en 2018, notamment doté d’un pignon entièrement vitré « pour travailler à la lumière du jour une grosse partie de l’année. » Non-climatisé, il est thermorégulé par les cuves. 80 % des vins du domaine sont vinifiés sans soufre et jusqu’à 20 % embouteillés sans soufre, à l’instar notamment de la cuvée « L’Invincible de Lauduc » Dans la lignée de cette philosophie responsable, les deux frères veillent à entretenir des relations privilégiées avec les nombreux riverains de leurs vignes. « Nous les avons recensés dès 2016, et avons établi une communication permanente avec eux pour bien vivre ensemble, explique Hervé Grandeau. Nous les prévenons lors des traitements, répondons à leurs questions et les invitons à venir visiter le vignoble. »

 

LAUDUC, STAR DE LA RESTAURATION

A Lauduc, les frères Grandeau produisent toutes les couleurs de vins de Bordeaux, rouge, blanc, rosé et clairet. Parmi elles, une importante proportion de rosés (50 000 bouteilles annuellement). La restauration est historiquement la première clientèle du Château Lauduc, 60 % des vins de la marque y étant commercialisés. « Depuis 25 ans, nous avons privilégiés cette belle distribution, qui fait grandir toutes nos marques », commente Hervé Grandeau. » Parmi les fidèles de longue date, Franck Chaumes, « une belle et longue histoire », qui ne semble pas prête de s’arrêter.

 

SON VIN #BORDEAUXLOCAL POUR …

  • Un apéritif : un Bordeaux Rosé Lauduc classique, pour « se faire plaisir à prix doux. »
  • Un pique-nique : L’Invincible rouge 2020 sans soufre en merlot, ou la nouvelle cuvée « Papa et tonton », pur cabernet franc 2021 , deux vins peu tanniques et désaltérants.
  • Un dîner : un Lauduc Grande cuvée, assemblage de cinq cépages, ou un Clos Saint-Julien (Saint-Emilion Grand Cru), vinifié par Catherine Papon, un vin merveilleux !

 

SES BONNES ADRESSES #BORDEAUXLOCAL

SON ACCORD METS-VINS PRODUIT #BORDEAUXLOCAL INCONTOURNABLE

Le restaurant l’Orangerie du Jardin Public (Bordeaux).

 

« Une entrecôte de race limousine avec un Lauduc prestige, ou des huîtres du Bassin avec notre Entredeux-Mers blanc. »

Les Poulettes des Halles de Bacalan (Bordeaux).

La Boucherie de Paris aux Grands Hommes (Bordeaux).

 

 

 

www.lauduc.fr

 

 

Artiste Associé Photographes

Vous avez aimé ? C’est le moment de partager !
Partager l’article
À la une