Grégoire Sublett Château de Roques, Puisseguin Saint-Emilion
“Quand le « Roi Carotte » rencontre les beaux vins rouges du Château de Roques, ça donne une histoire d’amour qui dure « depuis vingt ans au moins », transcendant les générations de restaurateurs et vignerons. Bien avant Manuela Rémy et Rémi Falgon, ce sont les anciens propriétaires du restaurant bordelais « Au Roi Carotte » qui ont commencé à travailler avec le père de Grégoire Sublett, actuel exploitant du château de Roques. Revenu depuis 2009 au cœur des vignes familiales après des pérégrinations ici et ailleurs pour apprendre le métier, le jeune homme de 34 ans a pris en 2017 la suite de son père à la tête de ce domaine entre Puisseguin et Lussac Saint-Emilion, producteur de vins rouges à base de Merlot et Cabernet Franc. ”
19 mai 2022
1 MIN

Dans le respect de la nature

C’est le retour au bercail de Grégoire Sublett en 2009 qui a mis un coup d’accélérateur à l’élan environnemental. « Cette démarche figurait parmi mes premières préoccupations », assure-t-il. Tout a été savamment pensé pour aller vers le plus grand naturel possible. Vertueuse, cette philosophie impose une vigilance et une précision plus grandes au quotidien. Mais le jeu en vaut la chandelle. « C’est très important autant pour l’environnement que pour la santé de nos salariés, qui sont ravis de contribuer à cette double protection. » Par exemple, « nous avons remplacé les produits chimiques par le désherbage mécanique, expose le vigneron. Nous semons aussi de 

l’herbe qui a tendance à pousser moins vite, ce qui permet de diminuer le nombre de passages avec la gyrotondeuse, quand nous ne choisissons pas de laisser le couvert végétal naturel. » 

Ces efforts sur tous les pans de la pratique viticole ont été salués par l’obtention en 2018 de la certification « Haute Valeur Environnementale », qui « continue à nous pousser à aller toujours plus loin. »

 

 

Chai d’œuvre éco-responsable

A l’œuvre dans le vignoble, cette démarche vertueuse se poursuit tout naturellement au chai. La famille Sublett a inauguré en 2018 un nouvel outil technique plus responsable à toutes les phases de la vinification. Gravitaire grâce à la physionomie des coteaux sur lesquels il est édifié, il est aussi conçu en matériaux isolants, nécessitant moins d’énergie pour atteindre les températures souhaitées. En son sein, le matériel est taillé sur-mesure pour éviter les déperditions d’énergie, à l’image de la thermo-régulation et des pompes peu gourmandes en électricité. Soucieux d’être le moins impactant possible pour l’environnement, Grégoire Sublett retraite les effluents afin que « tout ce qui sort du chai soit propre » et salue la réactivité des partenaires locaux en charge du recyclage, collectant rapidement chaque semaine les différentes sortes de déchets.

 

Pour un apéritif #Bordeauxlocal en terrasse

Les vins des Côtes-de-Bordeaux rouges sur le merlot, souples, ronds et fruités, accessibles et gourmands.

 

Sa dernière découverte #Bordeauxlocal ?

« Le Bis restaurant », qui propose des fromages d’ici et d’ailleurs à Saint-Emilion.

 

Les plus avec un client #Bordeauxlocal ?

Plus de communication et de confiance grâce à des rencontres plus fréquentes.

 

Et aussi… 

La famille Sublett est également propriétaire du château Lacoste, domaine de sept hectares en Castillon Côtes-de-Bordeaux.

 

 

 

SES BONNES ADRESSES #BORDEAUXLOCAL. 

 

Côté restaurant, « Le Bistrot des Vignobles », pour sa bonne cuisine traditionnelle à déguster au cœur de la cité, agrémentée du bruit du ruisseau coulant au milieu de la terrasse. 

Côté caves, « Le Cellier de Saint-Emilion » pour une sélection assez haut-de-gamme ; Ô Vins/20 pour une cave plus conviviale ; St Emilion Boutique Wines.

 

 

Artiste Associé Photographes

Vous avez aimé ? C’est le moment de partager !
Partager l’article
À la une