Élodie Fazembat, Château Haut-Pradot – Bordeaux
“À Morizès, dans l’Entre-deux-Mers, le Château Haut-Pradot est détenu par la famille Fazembat depuis 1817. Représentant la 5e génération, Benoît Fazembat a pris la tête de cette propriété en 2003, épaulé depuis dix ans par son épouse Élodie, qui l’a rejoint après avoir fait ses armes chez des courtiers et négociants bordelais. Ensemble, ils veillent sur quatorze hectares de vignoble à dominante rouge, conduits en conscience environnementale, avec une labellisation à l’agriculture biologique effective cette année.”
25 mai 2023
1 MIN

BIODIVERSITÉ PRÉSERVÉE

 

Sur ce domaine, la nature est foisonnante, grâce à une « viticulture depuis toujours de bon sens, à travers un travail plus mécanique que chimique et l’utilisation de la méthode prophylactique pour réduire voire supprimer les traitements, déjà tous à base de produits homologués bio », expose Élodie Fazembat. Jour après jour, les exploitants veillent à faire prospérer cette précieuse biodiversité. En plus des bois entourant la quasi-intégralité des parcelles, les vignerons plantent d’autres espèces entre les rangs, comme de la féverole ou des fleurs mellifères « enfouies dans le sol une fois leur floraison terminée, pour faire office d’engrais ». Des cépages résistants, naturellement armés face aux maladies, ont aussi fait leur entrée sur le domaine. Une vingtaine de ruches viennent enrichir la faune locale, et des nichoirs accueillent les chauves-souris, prédateurs naturels du ver de grappe. Pour éloigner les chevreuils avides des bourgeons de vigne, ces agriculteurs ont imaginé une astuce surprenante : disposer au pied des rangs des récipients emplis de graisse biologique de mouton, dont la forte odeur incommode ces gourmands.

 

LA FIBRE DU RECYCLAGE

 

Pour un cycle pleinement responsable, les vignerons prêtent une grande attention à l’aval de la production, faisant preuve d’une bonne dose d’inventivité. Élodie Fazembat revalorise ainsi les résidus de vinification pour concocter nombre de délicieux mets, et propose à la vente le miel de la propriété. Outre le recyclage des eaux usées du chai, les sarments sont broyés et enterrés dans le sol ou vendus pour les barbecues estivaux. Les ceps arrachés sont quant à eux tronçonnés et transformés en bougeoirs décoratifs. La consigne est pratiquée pour certaines cuvées rouges auprès de la large clientèle de particuliers du domaine, « grâce à des bouteilles plus lourdes et équipées d’étiquettes en papier recyclé micro-perforé sans dorures, pour pouvoir les laver et les réutiliser, explique l’exploitante. Quand nos clients nous les ramènent, ils ont droit à un avoir. » Une fois inutilisables pour la production, ces contenants ne sont toujours pas jetés, mais écrasés pour faire office de présentoirs et objets de décoration.

 

L’ART DE L’ACCUEIL

 

Désireux de faire découvrir son domaine, le couple a imaginé une riche offre œnotouristique (ateliers « entretenir sa vigne » sur inscription, balade-visite-dégustation et panier garni, visites-dégustation, aire de camping-car). Les propriétaires organisent tout l’été leurs « vindredis », dégustation de mets et vins au cœur des vignes (sur réservation, dès 19h), et songent à initier deux DJ-sets estivaux au milieu du vignoble. Sans oublier à l’automne les portes-ouvertes le 17 septembre, et une journée vendanges le 1er octobre.

 

« Morizès est un village de 500 habitants avec dix familles vigneronnes qui s’entendent toutes bien, c’est génial ! » 

 

LEUR ACCORD METS-VINS FAVORI #BORDEAUXLOCAL

Un camembert rôti et un Bordeaux blanc.

 

SES BELLES ADRESSES #BORDEAUXLOCAL

LEURS VINS DE BORDEAUX POUR…

La ferme-auberge Gauvry (Rimons).

Le bar à vin La barrique et la fillette (Monségur), avec sa cuisine à base de produits frais.

L’Écluse 52 (Castets‐en‐Dorthe), quasi‐bistronomique au bord du Canal du Midi.

 

 

Un apéritif #Bordeauxlocal : le 100 % sauvignon vif, rond et parfumé du Château les Maubats (Entre‐deux‐mers).

Un pique-nique #Bordeauxlocal : la cuvée rouge L’Héritage du Château Huneau, sur les fruits rouges, un délice avec une terrine de canard.

Un dîner #Bordeauxlocal : la cuvée Cantelouve du Château Malbat, (Bordeaux supérieur), joli rouge structuré.

 

 

 

www.chateauhautpradot.fr

 

 

Artiste Associé Photographes

Vous avez aimé ? C’est le moment de partager !
Partager l’article
À la une