Denis Barraud Château Les Gravières – Saint-Emilion Grand Cru
“A 70 ans, Denis Barraud a, osons le dire, « de la bouteille » dans le secteur du vin ! A la tête des vignes familiales depuis 1971, le vaillant exploitant n'a pas économisé ses efforts pour faire prospérer ce patrimoine terrien, qui compte aujourd'hui 36 hectares, en majorité à Saint-Sulpice-de-Faleyrens, et pour le reste à Génissac. Portés par une dominante merlot, cépage-phare de la rive droite bordelaise, ses vins sont taillés à merveille pour la restauration, combinant gourmandise du fruit, concentration et belle capacité de garde. Outre la qualité de ses flacons, la notoriété bien ancrée du vigneron n'est pas non plus étrangère à son succès dans des temples de la gastronomie locale et de la convivialité comme Caffe Cuisine, qui a référencé trois de ses cuvées rouges (Château de la Cour d'argent en AOC Bordeaux supérieur, Château Les Gravières et la micro-cuvée Lynsolence en Saint-Emilion Grand Cru). Avec les bons soins de son gendre Pierre Larroze et de sa fille Marion, officiant tous deux en salle, elles sont proposées dans des conditions idéales, à la bouteille ou au verre.”
12 mai 2022
1 MIN

Conscience environnementale à la vigne

Homme de conviction, Denis Barraud a depuis longtemps mis un point d’honneur à adopter une activité viticole la plus respectueuse possible de la nature. Le vigneron a toujours agi avec bon sens en culture raisonnée, et depuis 2017 sous la certification Haute Valeur Environnementale, ne traitant ses vignes qu’en cas d’absolue nécessité. Il limite également les émissions carbone induites par l’utilisation de machines. Pour anticiper au mieux, le vigneron s’est doté de mini-stations météo, et s’inscrit dans une démarche de biocontrôle, reposant sur les mécanismes et interactions entre espèces dans la nature. Pour stimuler le milieu vivant, pas d’herbicides, mais un enherbement contrôlé via un désherbage mécanique. Pour encore plus de précision, Denis Barraud a investi en début d’année dans du matériel pour maîtriser l’herbe sous les pieds de vignes. « L’idée est de pouvoir faucher puis laisser l’herbe sur le sol, afin que l’eau ne pénètre pas rapidement jusqu’à la racine. Ce système sera notamment bénéfique pour éviter le botrytis quand il pleut au moment des vendanges », décrit-il. Denis Barraud prévoit d’entamer sa conversion à l’agriculture biologique dès l’an prochain.

 

Econome au chai aussi

Cette philosophie éco-responsable appliquée dans les vignes trouve son prolongement naturel à l’heure de la vinification et de l’élevage, afin que la production viticole soit la moins impactante possible pour la nature. Le vigneron et son neveu, qui l’épaule au chai, veillent notamment minutieusement sur la consommation d’eau. « Tous nos tuyaux sont équipés de lances, détaille-t-il, lorsqu’on relâche la pression manuelle, le débit s’arrête automatiquement. » Hors du chai également, les eaux sales (effluents) sont réceptionnées par une citerne équipée d’une jauge. Une fois la cuve pleine,  ces eaux sont collectée par la CUMA de Saint-Emilion, société coopérative agricole locale.

 

Son geste hebdomadaire #Bordeauxlocal 

« Tous les dimanches, j’achète une douzaine d’huîtres que je partage avec mon épouse, avec un bon blanc de l’Entre-Deux-Mers.  Ensuite, nous mangeons une viande rouge locale et débouchons une belle bouteille de rouge ! »

 

Solidarité #Bordeauxlocal

L’été, Denis Barraud vend ses vins sur le marché de Piraillan, sur le Bassin d’Arcachon, ainsi que les vins blancs d’autres vignerons bordelais (Château d’Arzac en Entre-Deux-Mers, Château Lassalle en Graves, Château Larrivet Haut-Brion en Pessac-Léognan).

 

                                                                                                           

 

SES BONNES ADRESSES #BORDEAUXLOCAL.                                                           SES ACCORDS METS-VINS #BORDEAUX LOCAL 
               

La boulangerie-pâtisserie Valette à Branne                          Un vin rouge de Bordeaux avec les traditionnelles pièces de bœuf

Les macarons de Saint-Emilio                                                                                                                                           une brouillade aux truffes

Brasserie Le Foch à Bordeaux                                                                                                                                   un foie gras ou une langouste.

                                

 

www.denis-barraud.com

 

Artiste Associé Photographes

Vous avez aimé ? C’est le moment de partager !
Partager l’article
À la une