Bernard Bergez – Cabane n°8, Audenge & Florence Eymerie – Château Haut-Floranne, Bordeaux
“Qui a dit que l’amour durait trois ans seulement ? Certainement pas les familles Bergez et Eymerie, qui collaborent toujours avec la même passion de l’artisanat et des beaux produits depuis 45 ans. Pas moins de quatre générations d’ostréiculteurs se sont succédées à la tête de la Cabane n°8, sur le Port d’Audenge. Ce sont les grands-parents de Bernard Bergez qui ont créé ce lieu enchanteur à la fin des années 1930. Aujourd’hui, perpétuant ce savoir-faire, l’ostréiculteur de 55 ans travaille avec ses deux fils, Jules, 23 ans, et Quentin, 20 ans, qui reprendront d’ici une dizaine d’années les rênes de l’affaire. « Élevées avec amour et tendresse », leurs huîtres naturelles trouvent un partenaire de choix dans « les vins fruités de Château Haut-Floranne, qui s’allient à merveille avec tous les fruits de mer et poissons », aux dires de l’ostréiculteur. ”
27 juillet 2023
1 MIN
Chateau Haut Floranne

TROISIÈME GÉNÉRATION ENGAGÉE

 

Sur les terres du Château Haut- Floranne, à Villenave-de-Rions, Florence Eymerie est elle aussi l’héritière d’une tradition familiale viticole transgénérationnelle débutée par son grand-père. Actuellement, elle veille sur une dizaine d’hectares de vignes répartis entre cépages rouges (merlot et cabernet sauvignon) et blancs (sauvignon et sémillon), pour produire des vins en trois couleurs. « Nous pratiquons depuis toujours une viticulture raisonnée », précise la vigneronne, qui effectue des contrôles qualité tous les ans et a décroché en 2021 sa certification Haute Valeur Environnementale de niveau 3. « Le changement climatique nous amène à ne faire aucun systématisme dans l’application de traitements ni dans les façons culturales, nous devons nous adapter constamment », détaille celle qui favorise un travail des sols mécanique plutôt que chimique, et laisse la nature vivante dans et autour de ses parcelles, avec de l’enherbement et des haies cerclant les vignes. Afin d’aller encore plus loin dans la démarche responsable et durable, la vigneronne envisage désormais de s’orienter vers une certification Terra Vitis. Pour faire partager son savoir-faire, ses engagements et découvrir ses vins, celle qui confie « aimer aller vers les gens » projette également de développer la réception à la propriété et sa présence sur des marchés de producteurs et foires d’été.

 

UNE ALLIANCE A SAVOURER 

 

À la Cabane n°8, les vins de Château Haut-Floranne se laissent découvrir en deux couleurs aux côtés des mets gourmands du lieu. Créé uniquement à partir du cépage sémillon, doté d’une belle rondeur, le Bordeaux blanc « s’accorde à merveille avec le sel et l’iode de l’huître », selon la vigneronne. Quant à lui, issu du merlot, « rond, fruité, accessible », le Bordeaux rosé est idéal en apéritif, par exemple avec les crustacés et pâtés de la cabane. À savourer sur le nouveau toit-terrasse, offrant depuis le 28 avril une vue éblouissante à 360° sur le Bassin, et sur ses magnifiques couchers de soleil.

 

« Pour les ostréiculteurs comme les vignerons, c’est captivant de partir de zéro pour aller jusqu’au produit fini. » Bernard Bergez

 

BERNARD BERGEZ – SES BELLES ADRESSES  #BORDEAUXLOCAL

FLORENCE EYMERIE – SES BELLES ADRESSES  #BORDEAUXLOCAL

 

Le Millésime, à Biganos, pour déguster une bonne cuisine traditionnelle.
La boucherie Mathieu Rolin à Salles, pour de savoureuses pièces de viande.
La boulangerie Chez Thomas, à Lanton.

 

 

 

 

 

 

À Sadirac, Les Fermes d’Aqui, un regroupement de producteurs qui propose de jolis viandes, fruits, légumes, et vins, dont le mien.
À Arbanats, Le Luma, un petit restaurant sympathique, avec une cuisine à base de produits frais.
À Salleboeuf, Les Secrets Château Pey La Tour, à la fois restaurant gastronomique avec un menu découverte et une belle sélection de vins à la bouteille ou au verre, chambres d’hôtes et lieu événementiel.

 

 

 

 

 

 

 

Cabane Bernard Bergez

Facebook Vignobles Eymerie

 

 

Artiste Associé Photographes

Vous avez aimé ? C’est le moment de partager !
Partager l’article
À la une